Le Christ ?

Dans une de ses dernières lettres avant d’être pendu par les nazis, Bonhoeffer écrivait « la question est de savoir ce qu’est le christianisme et ce qu’est le christ pour nous aujourd’hui ». Nous allons, disait-il, devant une époque non religieuse, donc vivre un christianisme non religieux. Plus de cinquante ans plus tard je constate qu’il avait totalement raison. En effet nombreux membres de ma paroisse sont peut-être encore religieux, mais ils ne pratiquent plus guère.

Individualisme

Il y a au jourd’hui triomphe de l’individualisme sur la vie communautaire, voire grégaire. C’est sur l’héritage spirituel dont ils ont bénéficié autrefois que les fidèles vivent aujourd’hui individuellement leur foi. Mais leurs enfants et petits-enfants n’ont pas eu cette chance. Ils n’ont plus rien appris ou vécu religieusement  Comment donc le Christ peut-il devenir le Seigneur des non-religieux ?

S'engager

Jésus est le seul lieu où Dieu et le monde se rencontre. L’homme est bien devenu majeur ; c’est-à-dire qu’il n’a plus besoin de l’explication de l’au-delà. L’Eglise fondée sur la révélation du Christ crucifié, et ressuscité, a pour tâche maintenant d’assumer sa responsabilité vis-à-vis du monde. Il lui faut donc s’engager dans ce challenge.

H. Lehnebach

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article